Les bienfaits du rétinol

      Commentaires fermés sur Les bienfaits du rétinol

C’est depuis les années 90, un composant phare des cosmétiques anti-âge. Un temps écarté pour son coté irritant, remplacé par des antioxydants, les peptides ou encore l’acide hyaluronique, le rétinol revient dans des formules plus douces et encore plus efficaces.

Qu’est-ce que c’est ?

Le rétinol est une molécule d’origine animale, de la famille des vitamines A. Il intervient dans la composition des pigmentations rétiniennes de l’œil pour lui permettre de voir dans le noir. Il joue également un rôle dans la régénération et le développement des cellules sécrétoires et épithéliales. Cet actif naturel a d’abord été utilisé pour son efficacité contre l’acné juvénile avant que l’on ne découvre son action réparatrice sur toutes les couches de la peau.

En effet, le rétinol agit efficacement contre le vieillissement cutané photo-induit pour raffermir la peau, lui redonner de l’épaisseur, de l’élasticité et faire disparaitre les rides.

Comment agit-il ?

Antirides : Les propriétés antirides de cette molécule lui viennent de son effet stimulant sur les fibroblastes. Ceux-ci en retour relancent la sécrétion du collagène qui donne à la peau souplesse, forme et résistance. Le rétinol stimule également la production d’élastine, contribuant ainsi à maintenir l’élasticité de la peau.

Antioxydant : L’effet antioxydant de la vitamine A est bien connu. Le rétinol préserve l’épiderme des agressions extérieures, de la pollution, des rayonnements solaires, du stress oxydatif et de plusieurs autres facteurs qui pourraient perturber l’équilibre des cellules de la peau.

Anti-acnéique : Le rétinol a également des vertus exfoliantes. Parce qu’il stimule le renouvellement cellulaire, cet actif clarifie les pores, régule la production de kératine, et lisse le grain de peau. En résultat, une peau visiblement plus lisse et un teint plus éclatant.

Précautions d’utilisation du rétinol

Le rétinol se retrouve notamment dans des aliments d’origine animale comme le fromage, le foie gras, le beurre ou encore l’huile de foie de morue. Les apports journaliers sont de 800 microgrammes chez les hommes contre 600 microgrammes chez les femmes. Pour les enfants, les besoins quotidiens vont de 350 à 550 microgrammes.  Il est déconseillé de dépasser les doses indiquées car un excès de rétinol peut entrainer une intoxication aiguë. Pour ceux qui prennent du rétinol sous la forme de compléments alimentaires, l’avis d’un médecin sur le dosage à absorber est obligatoire. En général, les produits renfermant une proportion assez importante de rétinol sont déconseillés voire interdits aux femmes enceintes.